Ma nouvelle vie de maman solo.

Aujourd’hui, je te retrouve avec un article plus personnel que d’habitude. Un article que je n’aurai jamais pensé écrire un jour. Et pourtant, la vie est pleine de surprises. Même si malheureusement elle ne sont pas toujours bonne.

Tu as lu le titre, donc tu auras vite compris le sujet. Mon mari m’a annoncé, il y a environ 1 mois, vouloir divorcer. Je ne rentrerai pas dans les détails, je te dirais juste que depuis quelque temps, on ne se comprenait plus sur beaucoup de sujets. Et même si on s’aimait, sans le voir, on se détruisait mutuellement.

J’ai eu du mal à comprendre et accepter sa décision. Mais, aujourd’hui, même si c’est encore douloureux, je l’accepte. Nous sommes en très bons termes, on se voit régulièrement pour les enfants et tout va bien.

maman solo

De gros moments de doutes

Forcément, au début, j’ai eu des moments de doutes intenses. Sur des sujets divers et variés. Mais ma première préoccupation à été de me demander comment aller le prendre les enfants.

Même si se doute fut vite levé, car à notre grand étonnement, les enfants l’ont très bien pris. Du moins pour les 4 plus grands Aellya est encore un peu petite pour que l’on sache exactement ce qu’elle pense. Les plus grands ont bien compris que c’était mieux comme ça. Surtout que l’on ne c’était pas aussi bien entendu mon mari et moi, que depuis notre séparation. Nous sommes conscients que c’est récent et que les enfants pourront peut être réagir différemment dans quelques temps. Mais nous avons fait en sorte que ce sujet ne soit pas tabou et qu’ils puissent nous en parler et nous dire ce qu’ils pensent librement

Ils voient leur papa régulièrement, il passe dès qu’il le peut en rentrant du travail et les prend un weekend sur 2. Et le weekend où il ne les a pas, il passe les voire. Il n’ y a qu’Aellya qu’il ne prend pas pour le moment elle n’ a que 6 mois c’est plus simple qu’elle reste avec moi. Même si l’on est en train de réfléchir à une solution pour qu’il en profite la nuit aussi, sans chambouler tout ses repères. Je partirai peut-être chez mes parents un weekend dans le mois pour le laisser à la maison avec tous les enfants. Ce qui me permettra de respirer et à Aellya de profiter de son papa.

Il n’y a que pour Diego, pour qui c’est un peu différant. Si tu ne le sais pas encore, Diego souffre de troubles sévères du comportements, entre autres. Le quotidien avec lui est donc très compliqué. Même si aujourd’hui il va à l’ITEP la semaine et ne rentre plus que les weekend. Ce qui lui permet de faire des progrès. Il s’était beaucoup éloigné de son papa leurs rapports étaient devenus très conflictuels. Donc aujourd’hui il le prend chaque weekend, comme ça un weekend sur deux il passe du temps seule avec son papa et il retrouve une vraie complicité. Et du coût ils viennent passer du temps à la maison avec nous en journée. Ce qui me permet aussi de ne pas avoir à gérer toutes les crises et les conflits, toute seule. Nous verrons si ça changera par la suite mais pour le moment ça nous convient très bien comme ça. Nous suivrons les volontés de Diego, bien sûr. Et si un weekend il veut rester chez maman, il y restera sans problème. Mais pour le moment notre priorité est qu’ils recréaient du liens tous les deux. Ce qui est la cas. Puis Diego avait aussi besoin de couper le cordon avec moi. Car oui, l’on se demande depuis quelques temps si il n’ y aurai pas un complexe d’œdipe mal résolu. Ce temps avec son papa est donc bénéfique pour tout le monde

Et si je n’y arrivais pas …

Ensuite, forcément second gros moment de doutes. Et si je n’arrivais pas à gérer seul mes 5 loulous. Si je devenais trop fatigué pour assurer sur tout les fronts. Car jusqu’ici, le soir, j’avais une épaule sur laquelle me reposer quand la journée avait été dure. J’avais une personne, là, pour m’écouter me plaindre quand j’en avais besoin.

Mais là, je me retrouve seule, personne à qui parler, à qui confier mes craintes, mes doutes. C’est angoissant. J’ai connu mon mari à 15 ans, je vivais avec lui à 16 ans. Je suis donc passé de la vie chez mes parents, à la vie en couple. Et je ne me suis jamais retrouvée seule.

Les débuts ont été compliqués, je pleurais souvent. Peur de me faire dépasser. Peur de ne pas être à la hauteur. Tu sais cette fichue image de la mère parfaite qui ne me lâchait pas et me bouffait la vie depuis des années. Bah avec tout ça elle a fait son grand retour. Et tous les doutes et les questionnements qui vont avec bien sûre.

Même si après un mois, je me rends compte que je gère plutôt bien. La fatigue est là, certes. Mais je ne me laisse pas déborder. La seule chose c’est que moi qui dormais déjà peu, je dors encore moins. En moyenne 4 ou 5h avec deux ou trois réveils par nuit. Je pense qu’il va me falloir un peu de temps pour retrouver mes marques et réussir à retrouver un sommeil un peu plus réparateur.

Il va me falloir apprendre à vivre cette nouvelle vie de façon positive. Mon principal objectif est que les enfants ne s’inquiète pas pour moi. Qu’ils sentent que leur maman est forte et qu’elle passera cette épreuve.

Une nouvelle vie qui commence.

Il m’aura fallu quelques semaines pour me rendre compte que c’était pour moi, l’occasion de prendre un nouveau départ. Je me suis toujours consacrée à mes enfants, mon mari et je m’oubliais souvent. Aujourd’hui un weekend sur deux, je peux prendre du temps pour moi. Même si j’ai Aellya, c’est une petite puce facile à vivre, donc j’ai du temps. Du temps rien qu’à moi. Bon, pour le moment, c’est vrai que je n’en profite pas vraiment. Mais avec les beaux jours qui vont revenir, j’espère pouvoir profiter.

J’ai aussi en projet de déménager, car oui, sans le permis dans un village perdu au milieu de nulle part, c’est compliqué. Même si mon mari m’emmène faire mes courses, chez le médecin etc. J’ai besoin de retrouver une certaine autonomie. Donc voilà, je ne sais pas encore quand, mais j’y réfléchis.

Pour conclure :

Pourquoi je te parle de tout ça ? Premièrement par ce que j’en avais besoin, jouer à faire semblant que tout va bien quand ce n’est pas le cas, ne me plaît pas du tout. Deuxièmement, pour que tu comprennes pourquoi le blog a pris du retard, pourquoi tous mes projets n’avancent pas aussi vite que prévus. Maman solo de 5 loulous, autant te dire que j’aimerais que mes journées fassent plus de 24h pour pouvoir faire tout ce qu’il y a à faire.

Par contre, je n’écris pas du tout cet article pour que l’on me plaigne, il y a beaucoup de maman à qui ça arrive, je ne suis pas la seule. En parler, est juste pour moi une étape importante pour l’accepter.

Je reste pour autant toujours motivée pour faire vivre ce blog, j’ai pleins d’idée en tête. Mais si parfois, tu ne vois pas de trace de moi sur les réseaux, tu ne te demanderas plus pourquoi. C’est juste que j’aurai besoin de temps et que c’est un jour un peu moins facile qu’un autre.

Sur ce, je te fais des bisous et je te dis à très vite pour un nouvel article.

Laisser un commentaire